== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-22] 子曰:苗而不秀者、有矣夫、秀而不實者、有矣夫 。
[9:22] The Master said: “There are some who sprout but do not blossom, some who blossom but do not bear fruit.”
子曰く、苗なへにして秀ひいでざる者もの有あるかな、秀ひいでて實みのらざるもの有あるかな。
Le Maître dit : « Il est parfois des moissons qui n’arrivent pas à fleurir ; il en est aussi qui, après avoir fleuri, n’ont pas de grain. » (Ainsi en est-il des hommes qui s’adonnent à l’étude, s’ils ne sont pas persévérants.)

== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-23] 子曰:後生可畏、焉知來者之不如今也 四十五十而無聞焉、斯亦不足畏也已 。
[9:23] The Master said: “We should be in awe of the younger generation. How can we know that they will not be equal to us? But if a man reaches the age of forty or fifty and has still not been heard from, then he is no one to be in awe of.”
子曰く、後世こうせい畏おそる可べし、焉いづくんぞ來者らいしやの今いまの如ごとくならざるを知しらん。四十五十、而しかうして聞きこゆる無なくば、斯これ亦また畏おそるゝに足たらざるのみ。
Le Maître dit : « Nous devons prendre garde que les jeunes gens n’arrivent à nous surpasser. Qui sait s’ils ne parviendront pas à égaler les hommes de notre temps ? À l’âge de quarante ou cinquante ans, s’ils n’ont pas encore fait parler d’eux, il n’y aura plus lieu d’avoir la même crainte. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-24] 子曰:法語之言、能無從乎。改之爲貴 巽與之言、能無說乎。繹之爲貴 說而不繹、從而不改、吾末如之何也已矣。
[9:24] The Master said: “Is anyone incapable of following words of correct instruction? But it is self-transformation according to it that is important. Is anyone incapable of enjoying words of gentle advice? But it is inquiring deeply into their meaning that is important. If I enjoy without inquiring deeply, and follow without changing myself, how can I say that I have understood them?”
[Comment] Confucian “learning” is always fully connected to self-transformation.
子曰く、法語はふごの言げんは、能よく從したがふ無なからんや。之これを改あらたむるを貴たふとしと爲なす。巽與そんよの言げんは、能よく說よろこぶ無なからんや。之これを繹たづぬるを貴たふとしと爲なす。說よろこんで繹たづねず、從したがつて改あらためず。吾われ之これを如何いかんともする末なきのみ。
Le Maître dit : « Comment ne pas approuver des préceptes exemplaires ? Mais le plus précieux est de se corriger dans leur sens. Comment ne pas acquiescer à des conseils habiles ? Mais le plus précieux est d’y réfléchir. Je n’ai que faire d’un homme qui acquiesce sans réfléchir, qui approuve sans se corriger. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-25] 子曰:主忠信。毋友不如己者。過、則勿憚改。
[9:25] The Master said: “Base yourself in loyalty and trust. Don't be companion with those who are not your moral equal. When you make a mistake, don't hesitate to correct it.”
子曰く、忠信ちうしんを主しゆとせよ、己おのれに如しかざる者ものを友ともとする毋なかれ、過あやまつては則すなはち改あらたむるに憚はゞかる勿なかれ。
Le Maître dit : « Fondez-vous sur la loyauté et la confiance. Ne soyez pas compagnon avec ceux qui ne sont pas votre égal moral. Lorsque vous faites une erreur, n'hésitez pas à la corriger. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-26] 子曰:三軍可奪師也、匹夫不可奪志也。
[9:26] The Master said: “You can snatch away the general of a large army, but you cannot snatch away the will of even the lowliest of men.”
子曰く、三軍さんぐんも帥すゐを奪うばふ可べきなり。匹夫ひつぷも志こゝろざしを奪うばう可べからざるなり。
Le Maître dit : « On peut enlever de force à une armée de trois légions son général en chef ; il est impossible d’arracher de force au moindre particulier sa détermination de pratiquer la Vertu. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-27] 子曰:衣敝縕袍、與衣孤貉者立、而不恥者、其由也與。不忮不求、何用不臧 』 子路終身誦之。子曰:是道也、何足以臧 。
[9:27] The Master said: “Standing in tattered work clothes among gentlemen clothed in fine furs without any embarrassment; it is You!” Not harming, not coveting: How can he do wrong? Zi Lu continuously chanted this. Confucius said, “With just this, how can you attain excellence?”
子曰く、敝やぶれたる縕袍うんぱうを衣き、狐貉こかくを衣きる者ものと立たちて、恥はぢざる者ものは、其それ由いうなるか。忮そこなはず求もとめず、何なにを用もつて臧よからざらん。子路しろ終身しゆうしん之これを誦しようす。子曰く、是この道みちや、何なんぞ以もつて臧よしとするに足たらん。
Le Maître dit : « Iou est homme à ne pas rougir de se trouver vêtu d’une tunique de toile usée au milieu d’hommes vêtus de fourrures de renard et de martre : “Qui ne jalouse pas et ne convoite pas, n’est-il pas irréprochable¹ ?” » Dès lors, Tzeu Iou répétait sans cesse ces deux vers [du Livre des Odes]. Confucius dit : « Cela suffit-il pour être irréprochable ? »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-28] 子曰:歲寒、然後知松柏之後彫也。
[9:28] The Master said: “Only after it turns winter are we aware of the survival of the Pine and Cypress.”
子曰く、歲とし寒さむくして、然しかる後のちに松柏しようはくの後のちに彫しぼむを知しるなり。
Le Maître dit : « C’est seulement quand le froid de l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres. » (Le froid de l’hiver est l’image d’une époque de trouble. La persistance du feuillage est l’image de la volonté ferme et constante du sage. Quand la tranquillité règne, l’homme de peu pourra ne pas se distinguer de l’homme honorable. C’est seulement au milieu des avantages ou des désavantages apportés par une révolution qu’on reconnaît la constance de l’homme honorable.)

== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-29] 子曰:知者不惑。仁者不憂。勇者不懼。
[9:29] The Master said: “The wise are not confused, the humane are not anxious, the brave are not afraid.”
子曰く、智者ちしやは惑まどはず、仁者じんしやは憂うれへず、勇者ゆうしやは懼おそれず。
Le Maître dit : « Un homme éclairé n’hésite pas ; un homme honorable est exempt de soucis ; un homme courageux n’a pas peur. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-30] 子曰:可與共學、未可與適道。可與適道、未可與立。可與立、未可與權。
[9:29] The Master said: “There are some with whom we can study, but with whom we cannot traverse on the same path. There are some with whom we can traverse on the same path, but with whom we cannot establish ourselves. There are some with whom we can establish ourselves, but with whom we cannot agree with on future planning.”
子曰く、共ともに學まなぶ可べきも、未いまだ興ともに道みちに適ゆく可べからず。興ともに道みちに適ゆく可べきも、未いまだ興ともに立たつ可べからず。興ともに立たつ可べきも、未いまだ興ともに權けんす可べからず。
Le Maître dit : « Il est des personnes avec lesquelles on peut étudier, mais non tendre vers la Voie. Il en est d’autres avec lesquelles on peut tendre vers la Voie, mais non s’y affermir. D’autres encore avec lesquelles on peut s’affermir, mais dont on ne peut partager le jugement. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
9. 子罕 Zi han
[9-31] 唐棣之華、偏其反而。豈不爾思 室是遠而。子曰:未之思也、未何遠之有 。
[9:31] As the flowers of the aspen plum Lean and turn, How could I not think of you? But your house is so far. Confucius said, “If he does not think about the distance, how could it be a problem?”
唐棣たうていの華はなは、偏へんとして其それ反はんせり、豈あに爾なんぢを思おもはざらんや、室しつ是これ遠とほし。子曰く、未いまだ之これを思おもはざるなるか、何なんの遠とほきか之これ有あらん。
« Le cerisier sauvage lui-même agite ses fleurs. Comment ne penserais-je pas à vous ? Mais vous demeurez loin d’ici. » Le Maître dit : « S’il pensait vraiment à elle, qu’importerait la distance¹ ? »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
10. 鄕黨 Xiang dang
[10-1] 孔子於鄕黨、恂恂如也、似不能言者。其在宗廟朝廷、便便然、唯謹爾。朝與下大夫言、侃侃如也。與上大夫言、誾誾如也。君在、踧踖如也、與與如也。
[10:1] When Confucius was in his village, he was quietly sincere, as if he could not speak. When he was in the ancestral temple or the court, he was eloquent, but extremely cautious. When speaking to the junior grandmasters in court, he was candid and at ease; when speaking to the senior grandmasters, he was straightforward but formal. When the ruler was present, he straightened up ceremoniously, but with a calm demeanor.
孔子こうし鄕黨きやうたうに於おいて、恂恂如じゆんじゆんじよたり。言いふ能あたはざる者ものに似にたり。其その宗廟そうべう朝廷てうていに在ありては、便便べんべんとして言いふ。唯ただ謹つゝしめり。朝てうにて下大夫かたいふと言いへば、侃侃如かんかんじよたり。上大夫じやうたいふと言いへば、誾誾如ぎんぎんじよたり。君きみ在いませば、踧踖如しゆくせきじよたり、與與如よよじよたり。
Confucius, dans le village où demeurait sa famille, était très simple ; il semblait ne pas savoir parler. Dans le temple des ancêtres et à la cour du prince, il s’exprimait clairement, mais avec une attention respectueuse. Dans le palais du prince, il parlait aux inférieurs avec fermeté et sans détours, aux supérieurs avec affabilité et franchise. En présence du prince, il montrait une crainte presque respectueuse, une noble gravité.

== 논어 영문1(論語 英文) ==
10. 鄕黨 Xiang dang
[10-2] 君召使擯、色勃如也、足躩如也。揖所與立、左右手、衣前後、檐如也。趨進、翼如也。賓退、必復命、曰:賓不顧矣。
[10:2] When the ruler summoned him to take care of important guests, his face took on a serious expression, and he walked briskly. He bowed as he came to the place of greeting, and with his left and right hand held his garment in front and back, keeping it properly adjusted. He moved forward quickly with his arms like wings. When the guest left, he would without fail watch, and continue to report, “the guest has stopped looking back.”
君きみ召めして擯ひんせしむれば、色いろ勃如ぼつじよたり。足あし躩如くわくじよたり。與ともに立たつ所ところを揖いふすれば、手てを左右さいうにす。衣ころもの前後ぜんごは襜如せんじよたり。趨はしり進すゝむは翼如よくじよたり。賓ひん退しりぞけば、必かならず復命ふくめいして曰いはく、賓ひん顧かへりみずと。
Quand il était chargé par le prince de Lou de recevoir les hôtes, l’air de son visage semblait changé et sa démarche accélérée. Pour saluer les hôtes à leur arrivée, il joignait les mains, tournait seulement les mains jointes à droite et à gauche[79], sa tunique restait bien ajustée par-devant et par-derrière. En introduisant les hôtes il marchait d’un pas rapide ; tenant les bras un peu étendus, comme les ailes d’un oiseau. Après le départ d’un hôte, il ne manquait pas d’avertir le prince[80]. Il lui disait : « L’hôte ne tourne plus la tête en arrière[81]. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
10. 鄕黨 Xiang dang
[10-3] 入公門、鞠躬如也、如不容。立不中門、行不履閾。過位、色勃如也、足躩如也、其言似不足者。攝齊升堂、鞠躬如也、屛氣似不息者。出降一等、逞顏色、怡怡如也。沒階趨進、翼如也。復其位、踧踖如也。
[10:3] When he came through the court door, he shrunk down deferentially, as if there was not enough space. Once inside, he did not stand in the middle, and he would not step on the threshold. When he passed in front of the ruler's position, his expression became serious, and he stepped carefully in small steps; it seemed difficult for him to speak. He lifted up the hems of his skirt when entering the hall nodding deeply in respect. He held his breath as if he could not breathe. Upon leaving, once he had gone down one step, his countenance became relaxed, and he appeared to be contented. Reaching the bottom of the stairs he began to move briskly, his arms like wings. Returning to his original position, he was deferential.
公門こうもんに入いれば、鞠躬如きくきうじよたり、容いれざるが如ごとくす、立たつに門もんに中ちうせず、行ゆくに閾しきゐを履ふまず。位くらゐを過すぐれば、色勃如いろぼつじよたり。足躩如あしくわくじよたり。其言そのげんは足たらざる者ものに似にたり。齊しを攝かかげて堂だうに升のぼれば、鞠躬如きくきうじよたり、氣きを屛ひそめて息いきせざる者ものに似にたり。出いでて一等いつとうを降くだれば、顏色がんしよくを逞のべて怡怡如いいじよたり。階かいを沒ぼつして趨はしり進すゝめば、翼如よくじよたり。其位そのくらゐに復かへれば、踧踖如しゆくせきじよたり。
En entrant à la porte du palais, il se courbait comme si la porte avait été trop basse pour le laisser passer. Il ne se tenait pas au milieu de l’entrée ; en marchant, il évitait de mettre le pied sur le seuil. En passant auprès du siège du prince[82], l’air de son visage paraissait changé et sa démarche accélérée ; les paroles semblaient lui manquer. Il montait à la salle d’audience, tenant sa tunique relevée, ayant le corps incliné, et retenant son haleine comme s’il ne pouvait plus respirer. En sortant, dès qu’il avait descendu le premier degré, son visage reprenait son air accoutumé ; Il paraissait apaisé et joyeux. Arrivé au bas des degrés, il hâtait le pas, comme un oiseau qui étend les ailes. En retournant à sa place, il paraissait éprouver une crainte respectueuse.

== 논어 영문1(論語 英文) ==
10. 鄕黨 Xiang dang
[10-4] 執圭、鞠躬如也、如不勝。上如揖、下如授。勃如戰色、足蹜蹜如有循。享禮、有容色。私覿、愉愉如也。
[10:4] When holding the jade scepter, he was bent over with deference, as if he could not support it. He held it from above in a folding way, and from below in an offering way. He showed a serious and anxious expression, walking in a straight line with shuffling steps. In the presentation ceremony, he showed a genial expression. In private meetings, he seemed relaxed without concerns.
圭けいを執とれば鞠躬如きくきうじよたり、勝たへざるが如ごとくす。上あぐるには揖いふするが如くし、下さぐるには授さづくるが如ごとくす。勃如ぼつじよとして戰色せんしよくあり。足蹜蹜あししゆくしゆくとして循したがふ有あるが如ごとし。享禮きやうれいには容色ようしよくあり、私覿してきには愉愉如ゆゆじよたり。
Il tenait la tablette de jade de son prince[83], le corps incliné, comme s’il n’avait pas la force de la soutenir ; il la levait comme pour saluer ; il l’abaissait comme pour en faire offrande. Il avait l’air d’un homme qui tremble de peur. Il levait à peine les pieds en marchant, comme s’il avait cherché à suivre les traces de quelqu’un. En offrant au prince étranger les présents rituels, il avait un air serein. En lui offrant ses propres présents dans une visite particulière, il se montrait encore plus affable.

== 논어 영문1(論語 英文) ==
10. 鄕黨 Xiang dang
[10-5] 君子不以紺緅飾、紅紫不以爲褻服。當暑、袗、絺、綌、必表而出之。緇衣羔裘、素衣麑裘、黃衣狐裘。褻裘長、短右袂。必有寢衣、長一身有半。狐貉之厚以居。去喪無所不佩。非帷裳、必殺之。羔裘玄冠、不以弔。吉月、必朝服而朝。齊、必有明衣、布。齋必變食、居必遷坐。
[10:5] The noble man did not wear decorative cuffs colored violet and puce; for his house clothes, he would not wear red and maroon. During hot weather, he would wear thin, unlined garments made of fine and coarse vine-fiber when he went out. With a black robe he wore a black sheepskin mantle: with an uncolored robe he wore a fawnskin mantle; with a yellow robe he wore a foxskin mantle. His house robe was long, with a short right sleeve. When always slept in sleeping garments, which were half again as long as his body. At home, he sat on thick fox and badger rugs. When not in a mourning period, there was nothing he would not wear on his decorative belt sash. If clothes were not ceremonial, he would definitely adjust their length. He would not wear a black sheepskin mantle or a black hat when paying visits of condolence. He always showed up in court on the first of the month properly attired in court garb. When fasting, he always wore clean white clothes of linen. During the fast he would always change his diet, as well as his seat.
君子くんしは紺緅かんしうを以もつて飾かざらず、紅紫こうしは以もつて褻服せつふくと爲なさず。暑しよに當あたつては袗ひとへの絺綌ちげきす。必かならず表へうして出いづ。緇衣しいには羔裘こうきう、素衣そいには麑裘げいきう、黃衣くわういには狐裘こきう、褻裘せつきうは長ながし、右袂いうべいを短みじかくす。必かならず寢衣しんい有あり、長ながさ一身有半いつしんいうはん。狐貉こかくの厚あつき以もつて居をる、喪もを去されば佩おびざる所ところ無し。帷裳ゐしやうに非あらざれば、必かならず之これを殺さいす。羔裘玄冠こうきうげんくわん、以もつて弔てうせず。吉月きつげつには、必かならず朝服てうふくして朝てうす。齊さいすれば必かならず明衣めいいありて布ぬのす。齊さいすれば必かならず食しを變へんず。居きよには必かならず坐ざを遷うつす。
Cet homme honorable ne portait pas de collet à bordure de couleur violette[84], ni de collet à bordure brune[85]. Il ne prenait pas pour ses vêtements ordinaires la couleur incarnat, ni la couleur pourpre[86]. Pendant les chaleurs de l’été, sous une tunique de chanvre d’un tissu peu serré, il portait une autre tunique[87]. En hiver, il portait une tunique noire sur une tunique doublée de peau d’agneau noir, ou une tunique blanche sur une tunique doublée de peau de cerf blanc, ou une tunique jaune sur une tunique doublée de peau de renard jaune. La tunique doublée de fourrure qu’il portait ordinairement était longue ; mais la manche droite était plus courte que la gauche[88]. Les vêtements doublés d’épaisse fourrure de renard ou de martre lui servaient à la maison. Quand il n’était pas en deuil, il portait toujours divers objets suspendus à la ceinture. Quant à sa jupe, celle qui lui servait à la cour ou dans les temples avait des plis à la ceinture ; pour les autres, l’étoffe était deux fois moins large à la ceinture qu’à la partie inférieure. Il ne mettait pas sa tunique doublée de peau d’agneau ni son bonnet noir pour aller pleurer les morts[89]. À la nouvelle lune, il ne manquait pas de se présenter à la cour en habits de cour. Lorsqu’il gardait l’abstinence[90], il revêtait une tunique de toile qui était réservée pour les jours de purification. La nuit, il prenait son repos enveloppé dans un vêtement qui avait une fois et demie la longueur de son corps. Il changeait de nourriture et d’appartement. (Lorsque Confucius se préparait à faire une offrande, il gardait l’abstinence prescrite. Après avoir pris un bain, il revêtait (sur ses vêtements ordinaires) la tunique des jours de purification, afin de conserver son corps pur et net de toute souillure. Cette tunique était de toile. Il avait soin de purifier parfaitement, non seulement son cœur et ses intentions, mais aussi son corps. Au temps de l’abstinence, comme il n’est permis de prendre son repos ni déshabillé, ni revêtu de la tunique des jours de purification, il avait un vêtement spécial qu’il mettait la nuit sur ses vêtements ordinaires. Ce vêtement avait une fois et demie la longueur de son corps, afin qu’il servît à couvrir les pieds. Au temps de l’abstinence, il changeait l’ordinaire de sa table. Il ne buvait pas de boisson fermentée, ne mangeait pas de légumes à odeur forte, de crainte que l’odeur n’obscurcît la clarté de son intelligence.)