== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-9] 子謂子貢曰:女與囘也、孰愈 對曰:賜也、何敢望囘。囘也、聞一以知十。 賜也、聞一知二。子曰:弗如也。 吾與女、弗如也。
[5:9] Confucius, speaking to Zi Gong said, “Who is superior, you or Hui?” Zi Gong answered, saying: “How could I compare myself to Hui? He hears one point and understands the whole thing. I hear one point and understand a second one.” Confucius said, “You are not equal to him; you and I, we are not equal to him. ”
子し子貢しこうに謂いつて曰く、女なんぢと回くわいと孰いづれか愈まされる。對こたへて曰く、賜しや、何なんぞ敢あへて回くわいを望のぞまん。回くわいや、一を聞ききて以て十を知り、賜しや一を聞ききて以もつて二を知る。子曰く、如しかざるなり、吾われ女なんぢと如しかざるなり。
Le Maître dit à Tzeu koung : « Lequel des deux l’emporte sur l’autre, de toi ou de Houei ? »Tzeu koung répondit : « Comment oserais-je me mettre en parallèle avec Houei ? Il suffit à Houei d’entendre expliquer une chose pour qu’il en comprenne dix. Moi, quand j’en ai entendu expliquer une, je n’en comprends que deux. » Le Maître dit : « Tu lui es inférieur ; je suis de ton avis, tu lui es inférieur. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-10] 宰予晝寢。子曰:朽木不可雕也、糞土之牆不可朽也。於予與何誅 子曰:始吾於人也、聽其言而信其行。 今吾於人也、聽其言而觀其行。於予與改是。
[5:10] Zai You slept during the daytime. Confucius said, “Rotten wood cannot be carved; dirty earth cannot be used for cement: why bother scolding him? At first I used to listen to what people said and expect them to act accordingly. Now I listen to what people say and watch what they do. I learned this from You.”
宰予さいよ晝ひる寢しんす。子曰く、朽木きうぼくは雕ほる可べからざるなり、糞土ふんどの牆かきは杇ぬる可べからざるなり、予よに於おいて何なんぞ誅せめん。子曰く、始はじめ吾われ人ひとに於おけるや、其言そのげんを聽ききて、其行おこなひを信しんぜり、今いま吾われ人ひとに於おいてや、其言げんを聽ききて、其行おこなひを觀みる、予よに於おいてか是れを改あらたむ。
Tsai Iu restait au lit pendant le jour. Le Maître dit : « Un morceau de bois pourri ne peut être sculpté ; un mur de fumier et de boue ne peut être crépi. Que sert de réprimander Iu ? Auparavant, quand j’avais entendu parler un homme, je croyais que sa conduite répondait à ses paroles. A présent, quand j’ai entendu parler un homme, j’observe ensuite si ses actions répondent à ses paroles. C’est Iu qui m’a fait changer la règle de mes jugements. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-11] 子曰:吾未見剛者。或對曰:申棖。子曰:棖也慾、焉得剛
[5:11] The Master said: “I have not yet met a really solid man.” Someone said, “What about Shan Cheng?” Confucius said, “Cheng is ruled by lust. How could he be solid?”
子曰く、吾われ未いまだ剛者がうしやを見ず、或あるひと對こたへて曰く、申棖しんたうと。子曰く、棖たうや慾よくあり、焉いづくんぞ剛がうを得えん。
Le Maître dit : « Je n’ai pas encore vu un homme qui eût une fermeté d’âme inflexible. » Quelqu’un dit : « Chenn Tch’ang. » Le Maître répondit : « Tch’ang est l’esclave de ses passions ; comment aurait-il de la fermeté d’âme ? »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-12] 子貢曰:我不欲人之加諸我也、吾亦欲無加諸人。子曰:賜也、非爾所及也。
[5:12] Zi Gong said: “What I don't want done to me, I don't want to do to others.” Confucius said, “Ci, you have not yet gotten to this level.”
子貢しこう曰く、我れ人の諸これを我われに加くはふるを欲ほつせざるや、吾われ亦また諸これを人ひとに加くはふる無なからんを欲ほつす。子し曰く、賜しや、爾なんぢが及およぶ所ところにあらざるなり。
Tzeu koung dit : « Ce que je ne veux pas que les autres me fassent, je désire ne pas le faire aux autres. » Le Maître répondit : « Seu, tu n’as pas encore atteint cette perfection. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-13] 子貢曰:夫子之文章、可得而聞也。 夫子之言性與天道、不可得而聞也。
[5:13] Zi Gong said: “What our Master has to say about the classics can be heard and also embodied. Our Master's words on the essence and the Heavenly Way, though not attainable, can be heard.”
子貢しこう曰いはく、夫子ふうしの文章ぶんしやうは、得えて聞きく可べきなり、夫子ふうしの性せいと天道てんだうとを言ふは、得えて聞きくべからず。
Tzeu koung dit : « Il est donné à tous les disciples d’entendre les leçons du Maître sur la tenue du corps et les bienséances, mais non ses enseignements sur la nature profonde de l’homme et la Voie du Ciel. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-14] 子路有聞、未之能行、唯恐有聞。
[5:14] When Zi Lu heard a teaching and had not yet put it into practice, he would be apprehensive about hearing something new in the meantime.
子路しろ聞きくことありて、未いまだ之れを行おこなふ能あたはずんば、唯たゞ聞きくことあるを恐おそる。
Quand Tzeu Iou avait reçu un enseignement, il craignait d’en recevoir un nouveau, jusqu’à ce qu’il fût parvenu à mettre en pratique le premier. (Tzeu Iou s’empressait moins d’apprendre du nouveau que de mettre en pratique ce qu’il savait déjà. Il désirait faire promptement ce qu’on lui avait enseigné et se préparer à recevoir plus tard de nouveaux enseignements. En voyant que, tant qu’il n’avait pas fait ce qu’on lui avait enseigné, il craignait d’apprendre du nouveau, on peut juger que, quand il l’avait fait, sa seule crainte était de ne pas recevoir de nouveaux enseignements.)

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-15] 子貢問曰:孔文子何以謂之文』 也 子曰:敏而好學、不恥下問、是以謂之文』 也。
[5:15] Zi Gong asked: “How did Kong Wen Zi get the title ‘wen’”? (wen = learned, literary, refined) Confucius said, “He was diligent and loved to study. He was also unashamed to ask questions to his inferiors. Therefore he got the name wen.”
子貢しこう問とふ、曰く、孔文子こうぶんし何なにを以もつて之れを文ぶんと謂いふ、子曰く、敏びんにして學がくを好このみ下問かもんを恥はぢず、是これを以もつて之れを文ぶんと謂いふなり。
Tzeu koung demanda pourquoi K’oung Wenn tzeu [27] avait reçu après sa mort le nom de Wenn, le « Cultivé ». Le Maître répondit : « Bien qu’il fût très intelligent, il aimait à être enseigné ; il n’avait pas honte d’interroger même ses inférieurs. C’est pour cette raison qu’il a reçu le nom posthume de Wenn. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-16] 子謂子產, 有君子之道四焉。其行己也恭、其事上也敬、其養民也惠、其使民也義。
[5:16] Confucius said that Zi Chan had four characteristics of the noble man: In his private conduct he was courteous; in serving superiors he was respectful; in providing for the people he was kind; in dealing with the people he was just.
子し子產しさんを謂いふ、君子くんしの道みち四有り、其の己おのれを行おこなふや恭きよう、其の上かみに事つかふるや敬けい、其の民たみを養やしなふや惠けい、其その民たみを使つかふや義ぎと。
Le Maître dit que Tzeu tchang [28] pratiquait parfaitement quatre qualités de l’homme honorable, à savoir la déférence envers ses égaux, le respect envers ses supérieurs, la bienfaisance envers le peuple, la justice envers ses sujets.

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-17] 子曰:晏平仲善與人交、久而敬之。
[5:17] The Master said: “Yan Ping Zhong was good at getting along with people. Even after a long period of acquaintance, he would continue to treat them with respect.”
子曰く、晏平仲あんぺいちう善よく人ひとと交まじはる、久ひさしくして之れを敬けいす。
Le Maître dit : « Ien P’ing tchoung [29] est admirable dans ses relations avec ses amis ; leur intimité eût-elle duré depuis longtemps, il les traite toujours avec respect. »

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-18] 子曰:「臧文仲居蔡,山節藻梲,何如其知也?」
[5:18] The Master said, "Zang Wen kept a large tortoise in a house, on the capitals of the pillars of which he had hills made, and with representations of duckweed on the small pillars above the beams supporting the rafters. Of what sort was his wisdom?"
子曰く、臧文仲ぞうぶんちう蔡さいを居おく、節せつを山やまにし梲せつを藻もにす、如何いかんぞ其それ知ちならん。
Le Maître dit : « Tsang Wenn tchoung a fait bâtir, pour loger une grande tortue, un édifice où la sculpture a figuré des montagnes sur les chapiteaux des colonnes, et la peinture a représenté des algues marines sur les colonnettes du toit. Peut-on dire que ce soit un homme éclairé ? » (Tsang Wenn tchoung, nommé Tch’enn, chef de la famille Tsang suenn, était grand préfet dans la principauté de Lou. Ts’ai, grande tortue, ainsi nommée parce qu’elle provenait du pays de Ts’ai (aujourd’hui compris dans le Jou gning fou, province de Ho-nan). Wenn tchoung croyait qu’une tortue entourée de tant d’honneurs ferait certainement descendre les faveurs célestes. Il ignorait que la tortue n’a d’usage que pour la divination, qu’elle peut seulement donner des présages heureux ou malheureux, mais ne peut pas dispenser les biens et les maux. Méritait-il de passer pour un homme éclairé ?)

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-19] 子張問曰:令尹子文三仕爲令尹、無喜色。三已之、無慍色。舊令尹之政、必以吿新令尹。何如 子曰:忠矣。曰:仁矣乎。曰:未知。 焉得仁 崔子殺齊君、陳文子有馬十乘、棄而違之。至於他邦、則曰:猶吾大崔子也。』 違之。 之一邦、則又曰:猶吾大夫崔子也。』 違之。何如 子曰:淸矣。曰:仁矣乎。子曰:未之。 焉得仁
[5:19] Zi Zhang asked: “The Chief Minister Zi Wen was appointed three times, but never showed any sign of pleasure. He was fired three times, but never showed any sign of disappointment. He would always inform the incoming minister on all the details of the prior government. What do you think of him?” Confucius said, “He was loyal.” “Was he humane?” Confucius said, “I don't know what he did to deserve to be called humane.” Zi Zhang again asked: “When Qiu Zi assassinated the prince of Qi, Chan Wen Zi, who had a fief of ten chariots, abandoned them and left the state. Arriving to another state, he said, ‘The government here is just like that of the officer Qiu Zi.’ and he left it. Coming to another state he said, ‘They are again just like the officer Qiu Zi.’ and he left. What do you think of him?” Confucius said, “He was pure.” “Was he humane?” “I don't know what he did to merit being called humane.”
子張しちやう問とふ。曰く、令尹れいいん子文しぶん、三みたび仕つかへて令尹れいいんと爲なり、喜色きしよくなし、三たび之れを已やめられて慍うらめる色いろなし、舊令尹きうれいいんの政まつりごとは、必かならず以て新令尹しんれいいんに吿つぐ、如何いかん。子し曰く、忠ちうなり。曰く、仁じんなるか。曰く、未いまだ知しらず。焉いづくんぞ仁じんを得えん。崔子さいし齊君せいくんを弑しいす。陳文子ちんぶんし馬うま十乘じようあり、棄すてて之れを去さる。他邦たはうに至いたれば則すなはち曰いはく、猶なほ吾われが大夫たいふ崔子さいしのごときなりと。之れを違さる。一邦はうに之ゆきては則すなはち又また曰く、猶なほ吾わが大夫たいふ崔子さいしの如ごときなりと。之を違さる。如何いかん。子し曰く、淸きよし。曰く、仁じんなるか。曰く、未いまだ知らず。焉いづくんぞ仁じんなるを得えん。
Tzeu tchang dit : « Tzeu wenn [Premier ministre de Tch’ou] fut trois fois nommé Premier ministre ; il n’en manifesta aucune joie. Il fut trois fois dépouillé de sa charge ; il n’en manifesta aucun mécontentement. En quittant la charge de Premier ministre, il faisait connaître à son successeur ses actes administratifs. Que faut-il penser de lui ? » Le Maître dit : « Il a été loyal. » Tzeu tchang reprit : « A-t-il fait preuve d’humanité ? » Le Maître répondit : « Je ne le sais pas ; [son indifférence pour les charges] est-elle un signe d’humanité ? » Tzeu tchang dit : « Ts’ouei tzeu, ayant tué son prince, le Prince de Ts’i Tch’enn Wenn tzeu [30], abandonna ses dix attelages de quatre chevaux, et quitta sa terre natale [31] . Arrivé dans une autre principauté, il dit : “Ici les officiers ressemblent à notre grand préfet Ts’ouei tzeu”. Et il s’en alla. Quand il arrivait dans une nouvelle principauté, il disait toujours : “Ici les officiers ressemblent à notre grand préfet Ts’ouei tzeu”. Et il se retirait. Que faut-il penser de lui ? » Le Maître répondit : « C’était un pur. » Tzeu tchang reprit : « A-t-il fait preuve d’humanité ? » Confucius, répondit : « Je ne le sais pas. En quoi est-ce de l’humanité ? ».

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-20] 季文子三思而後行。子聞之、曰:再、斯可矣。
[5:20] Ji Wen Zi contemplated something three times before acting upon it. When Confucius heard this, he said, “Twice is enough.”
季文子きぶんし三思さんしして而しかる後に行おこなふ。子し之れを聞ききて曰く、再ふたたびせば斯こゝに可かなり。
Ki Wenn tzeu réfléchissait trois fois avant de faire une chose. Le Maître, l’ayant appris, dit : « Il suffit de réfléchir deux fois. » (Ki Wenn tzeu, nommé Ring fou, était grand préfet dans la principauté de Lou. Avant de faire une chose, on doit réfléchir, mais pas trop. Après avoir réfléchi deux fois, on peut prendre une détermination. Un troisième examen fait naître des intentions peu louables, et obscurcit les idées, au lieu de les éclaircir. L’important est de prendre la justice pour règle de ses actions.)

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-21] 子曰:甯武子、邦有道、則知。 邦無道、則愚。其知可及也。 其愚不可及也。
[5:21] The Master said: “When the Way prevailed in the state, Ning Wu Zi showed his intelligence. When the Way declined in the state, he played stupid. Someone might be able to match his intelligence, but no one can match his stupidity.”
子曰く、甯武子ねいぶし、邦くに道みち有あれば則すなはち知、邦くに道みち無なければ則すなはち愚ぐ、其知ちは及およぶ可きなり、其愚ぐは及およぶ可べからざるなり。
Le Maître dit : « Gning Ou tzeu se montra intelligent, tant que l’État fut bien gouverné, et affecta la stupidité, quand l’État fut mal gouverné. Son intelligence peut être imitée ; sa stupidité est au-dessus de toute imitation. » (Gning Ou tzeu, nommé Iu, était grand préfet dans la principauté de Wei. D’après les commentateurs des annales des Printemps et Automnes (Tch’ouenn ts’iou), il exerça cette charge sous le prince Wenn et sous le prince Tch’eng. Le prince Wenn sut bien gouverner ; sous son règne, Ou tzeu ne s’attira aucune difficulté. En cela, il montra une intelligence qui peut être égalée. Le prince Tch’eng gouverna si mal qu’il perdit le pouvoir souverain. Ou tzeu prit soin de réparer les fautes du prince, avec le plus entier dévouement, bravant les souffrances et les périls. Les affaires dans lesquelles il s’est engagé étaient toutes de celles que les officiers prudents et rusés (uniquement occupés de leurs propres intérêts) évitent soigneusement et ne consentent pas à entreprendre. Cependant il a su jusqu’à la fin conserver sa personne et servir son prince. En cela sa stupidité est au-dessus de toute imitation.)

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-22] 子在陳曰:歸與歸與 吾黨之小子狂簡、斐然成章、不知所以裁之。
[5:22] Once, when Confucius was in Chen, he said, “I must return! I must return! My young disciples are wild and unbridled. Though they are developing well, they don't always know when to restrain themselves.”
子し陳ちんに在あり、曰く、歸かへらんか歸かへらんか、吾黨わがたうの小子せうし、狂簡きやうかん斐然ひぜんとして章しやうを成なす、之れを裁さいする所以ゆゑんを知しらず。
Le Maître, étant dans la principauté de Tch’enn, dit : « Retournons, retournons dans la principauté de Lou ! Les disciples que j’avais dans mon pays brûlent d’ambition et sont d’une distinction remarquable. Mais ils ne savent pas comment régler ces bonnes qualités. » (Confucius parcourait les différentes principautés, répandant partout ses enseignements. Lorsqu’il était dans la principauté de Tch’enn, voyant que sa doctrine n’était pas mise en pratique, il résolut de fonder une école, qui lui survécût et transmît ses préceptes aux âges futurs. Comme il ne trouvait pas de gentilshommes capables de garder toujours le milieu juste, il pensa à ceux qu’il avait laissés dans la principauté de Lou, et qui étaient d’une capacité un peu moindre. Il jugea que des hommes brûlant d’ambition pourraient faire des progrès dans la Voie. Il craignait seulement qu’ils n’allassent au-delà des justes limites, ne s’écartassent du droit chemin, et ne tombassent dans l’erreur. Pour cette raison, il voulait retourner dans son pays et modérer leur ardeur excessive.)

== 논어 영문1(論語 英文) ==
5. 公冶長 Gongye Chang
[5-23] 子曰:伯夷、叔齊不念舊惡、怨是用希。
[5:23] The Master said: “Bo Yi and Shu Qi did not keep others' former wrongdoings in mind, and so there was little resentment against them.”
[Comment] Bo Yi and Shu Qi are two ministers of antiquity, famous for their virtue.
子曰く、伯夷はくい叔齊しゆくせいは、舊惡きうあくを念おもはず、怨うらみ是ここを用もつて希まれなり。
Le Maître dit : « Pe i et Chou ts’i [32] oubliaient les défauts passés d’autrui ; aussi avaient-ils peu d’ennemis. »